Les questions à poser aux photographes de mariages

      Une fois vos premières recherches effectuées, et mails envoyés, vous ferez certainement ensuite une petite sélection des photographes qui semblent correspondre à vos critères. Il faudra alors les rencontrer, ou tout au moins faire un Skype/Whatsapp avec eux pour en savoir plus sur leur façon de travailler et voir si le feeling passe bien entre vous

      Voici donc (en vrac), une petite sélection de questions pertinentes, à poser et qui pourtant ne sont pas souvent abordées par les mariés. N’hésitez vraiment pas à bombarder les photographes de toutes sortes de questions. Même celles qui vous paraissent les plus bêtes. Gardez surtout en tête la finalité de ces rendez-vous, qui est d’avoir les photos qui vous correspondent le mieux, avec le photographe en qui vous avez confiance, et qui saura vous mettre à l’aise.

       

       

      Depuis combien de temps êtes vous photographe de mariage, et combien de reportages avez-vous réalisés ?

      Sous ces questions se cache une information capitale, et qui pourtant n’est pas souvent recherchée par les futurs mariés. C’est de connaitre l’expérience du photographe. Même si quantité, n’est pas signe de qualité, il est évident qu’un photographe ayant fait 150 mariages et un autre en ayant fait 20, n’auront pas la même expérience sur le terrain, et donc la capacité à conseiller, accompagner, anticiper et s’adapter quand il sera dans le rush ou confronté à des problèmes le jour J. L’expérience du photographe est selon moi l’un des facteurs les plus importants à prendre en compte par les futurs mariés. Mais il est pourtant le plus négligé.

       

      Utilisez-vous des flashs ?

      Ici l’idée est de savoir si votre photographe est capable de faire son reportage même si la salle ou la piste de danse sont très sombres voir même dans le noir pour la piste car le dj n’a pas d’éclairages (oui, oui ça arrive bien plus souvent que vous le pensez). Situation que l’on retrouve également pendant les cocktails sur les mariages d’hiver ou quand il pleut toute la journée car ils se déroulent en intérieur dans des endroits assez exigus et mal éclairés. Ou au contraire quand il fait très chaud et que les invités décident d’improviser un dance floor en extérieur. Encore une fois, votre photographe doit être capable de s’adapter en fonction de la situation sans être pris au dépourvu et pouvoir initier sa propre lumière.

       

      Quel est votre matériel photo ?

      La question ici n’est pas de savoir si le matériel fait de bonnes photos (ça n’existe pas, ce sont les photographes qui font des bonnes photos) mais de connaitre la gamme et le nombre de boîtiers, objectifs, cartes, etc,  afin d’avoir une idée sur la capacité du photographe à  pallier à d’éventuels problèmes techniques le jour J. Par exemple, si les boîtiers n’ont qu’un seul slot à cartes mémoires, ou si le photographe n’a que 2 objectifs ou voir un seul boitier, vous pouvez commencer à vous poser des questions.

      Avoir du matériel professionnel haut de gamme peut également avoir son importance. C’est du matériel très cher certes, mais qui ne craint pas la pluie, la poussière, etc, et qui à quand même moins de chance de tomber en rade dans des conditions délicates. Mais le risque zéro n’existe pas évidemment.

       

      Comment garantissez-vous la sécurité des photos ?

      Question extrêmement importante, mais encore une fois très peu abordée par les mariés. Demandez de quelle façon le photographe fait  pour garantir au maximum l’intégrité de vos photos. S’il n’y a pas au moins la prise des photos en double (c’est à dire que chaque photo est prise en double automatiquement et injectée directement sur deux cartes mémoires différentes) ça peut-être problématique si une carte tombe en panne (et oui, ça arrive). Je ne parle pas des différentes sauvegardes sur plusieurs supports après le mariage.

       

      Avez-vous une assurance responsabilité civile professionnelle ?

      Imaginez le photographe qui bouscule la petite mamie de la famille, ou qui malencontreusement blesse un invité. Vous avez votre réponse.

       

      Que se passe-t-il si vous êtes dans l’incapacité physique d’assurer le reportage le jour J ?

      Malheureusement, c’est quelque chose qui peut arriver. Le risque zéro n’existe pas. Et c’est la même chose pour tous vos prestataires. Depuis 9 ans, j’ai pu me constituer un réseau assez fourni de photographes sérieux, et dans le même style que moi. Si je ne peux pas faire votre reportage (ce qui ne m’est jamais arrivé pour le moment), j’actionnerai les leviers de mes réseaux, pour trouver un photographe disponible et sensiblement dans le même registre que moi.

       

      Est-il possible de voir une ou plusieurs galeries de mariage complètes  ?

      Ceci vous donnera une vision globale du travail du photographe. Il y a beaucoup de photos qui ne sont pas mises en avant sur nos sites internet. Notamment les photos de groupes, de familles posées, la signature des registres, etc. Mais il faut savoir les faire ! C’est aussi un moyen de voir la façon dont le photographe “raconte” les histoires. Le story-telling fait partie intégrante du job. Vous pourrez également juger de l’homogénéité du reportage complet, le pourcentage de noir et blanc utilisé, les traitements à différents moments de la journée, etc.

      N’hésitez pas également à demander à voir un mariage qui a été réalisé en hiver en intérieur, ou lors d’une journée pluvieuse, dans des conditions difficiles quoi. N’oubliez pas de demander des reportages avec le dîner et le bal.

       

      Combien de photos nous remettez vous ?

      Question qui n’est pas primordiale, mais qu’il faut quand même mieux savoir avant. Si vous vous attendez à 800 photos, et que votre photographe en délivre habituellement 300, vous pouvez être frustré.

       

      Y-aura-t’il des frais d’hébergement ou de voyage à prendre en charge en plus ?

      Inutile de développer le pourquoi de cette question 🙂