Test du nikon d850 en reportage de mariage

       

       

      Pour la saison 2018, j’ai décidé de renouveler mes boîtiers. Après 8 ans de bons et loyaux services, il était temps de mettre mon vieux D3s au repos. Il fonctionne encore plutôt bien, et je m’en sers toujours, mais pour des prises de vues différentes. J’étais également équipé du D4, qui ne m’avait finalement jamais vraiment donné satisfaction totale.

      Après une vingtaine de mariages, (ainsi que des séances de couple, du portrait, de l’événementiel, de l’architecture), voici donc mon ressenti et mon retour d’expérience pratique sur le NIKON d850 en reportage de mariage.

      Il est quasi impossible d’aborder point par point toutes les fonctions et nouveautés de ce boîtier. Je parlerai donc ici des fonctions les plus couramment utilisées chez les photographes de mariages, et des nouveautés intéressantes, et le tout dans le désordre.

       

      L’ERGONOMIE, LE POIDS ET LE DESIGN DU BOITIER

      Rien de révolutionnaire de la part de Nikon. Le boîtier est bien pensé, les boutons d’accès rapide toujours aussi efficacement placés. Le bouton des ISO a par contre changé par rapport aux anciens boîtiers. Il est maintenant placé à droite sur le dessus du boîtier. Un peu déconcertant dans un premier temps, c’est devenu finalement hyper simple et pratique à l’utilisation. Plus besoin de sortir l’œil du viseur pour ajuster les ISO, et une seule main suffit. Pour moi qui suis tout le temps en full manuel (je n’utilise jamais les iso auto), c’est le bonheur quand il faut ajuster rapidement ce paramètre. Pour le poids, j’étais avec un D4 et D3s avant je vous rappelle, donc pour moi, c’est noël !

      Le nikon d850 en mariage nikon-d850-2 Le nikon d850 en mariage nikon-d850-1

       

      L’ECRAN

      L’écran du D850 est vraiment de toute beauté. Plus grand, avec une plus grande définition, orientable et tactile ! Un gain de temps, et une facilité non-négligeable pour ajuster les paramètres dans les très nombreux menus Nikon. On peut également faire défiler les photos, zoomer dessus, etc., comme un écran de téléphone en fait. Ca paraît tout bête, mais ça change la vie.

      L’écran est vraiment beau, mais presque trop. Il est très “flatteur”. En clair, si vous shootez en RAW, ce que vous voyez sur l’écran du boîtier, n’est pas du tout ce que vous verrez sur votre écran d’ordinateur une fois les photos déchargées. C’était bien évidemment déjà le cas sur les anciens boîtiers, car l’écran affiche toujours le jpeg(qui est donc déjà un peu traité par le boîtier), mais là, la différence est flagrante.

      Le nikon d850 en mariage nikon-d850-3

       

      CARTE MEMOIRE

      XQD + SD. Je ne comprends pas Nikon de vouloir mettre 2 formats de cartes différentes dans leurs boîtiers. J’ai donc dû racheter toutes mes cartes(le D3s et D4 avaient des CF) et là, ça fait un peu mal au porte-monnaie car j’ai pris des cartes de 128Go. Pour du reportage de mariage et vu le poids des fichiers, c’est un minimum. Surtout, que je shoote beaucoup. Rarement, moins de 6000 photos prises par mariage.

      Niveau vitesse de lecture/écriture, tout dépend de votre utilisation et de vos réglages. Mais il y a peu de chance que vous ayez besoin de 440/400MB/s. Surtout si vous faites du backup RAW sur les deux cartes, car les SD ne vont pas au-delà de 300MB/s de toute façon. Le boîtier sera donc limité à cette vitesse. Donc, du 150MB/s suffit. Et pourtant, j’ai pris des XQD en 440/400 et des SD en 300/150, ce qui est débile, je vous l’accorde.

      Le nikon d850 en mariage sans-titre-10

       

      FOCUS PEAKING

      Nouveauté très intéressante. Le focus peaking est une fonction qui permet de visualiser en live sur l’écran où se trouve la mise au point. Cette fonction est valable uniquement en manuel focus bien évidemment. Pratique pour les shoots silencieux via l’écran ou pour faire de la vidéo.

      Le nikon d850 en mariage nikon-d850-5

       

      REGLAGES QUALITE DES PHOTOS

      C’est (entre autres) un de ces réglages qui m’a décidé à choisir ces boîtiers. Vous pouvez en effet choisir différentes tailles et donc poids d’images. En résolution max au format RAW, vous avez le choix entre L (large), M (moyen), S (small). Ce qui signifie qu’il va générer des fichiers d’environ 50Mp25Mp, et 11Mp. 25Mp étant un excellent compromis pour mon utilisation en reportage de mariage.

      Il faut savoir que des fichiers en RAW full résolution font un poids de 90Mo environ ! Et encore, en 12bit au lieu de 14. Inimaginable en mariage. Sans parler du stockage, cartes mémoires supplémentaires, etc. Les fichiers M font entre 25Mo et 30Mo. Parfait pour pouvoir encore recadrer, et pas trop lourd.

      Pour le nombre de photos que l’on peut stocker par cartes, je n’arrive toujours pas à expliquer une énigme. Cartes formatées, le boîtier indique 2200 photos possibles. En réalité, je peux en prendre presque 4000 ! Je n’ai toujours pas trouvé pourquoi il y a cet écart si important.

      Le nikon d850 en mariage nikon-d850-6

       

      AUTO FOCUS

      J’avoue être bluffé par la puissance de l’auto-focus du D850. C’est souvent un point fort mis en avant par les photographes sur les boîtiers Nikon. Mais celui-ci est particulièrement efficace ! Il arrive à faire le point dans 99% des situations. Dans les mariages, il y a énormément de conditions différentes durant toute la journée. Et bien, je n’ai pas souvenir avoir galéré à ce niveau. Même en condition de luminosité très très faible pendant la soirée, ou les préparatifs. Alors, ne rêvez pas non plus, il ne fait pas le point dans le noir, mais presque :) En AF-C, (et dans ma pratique de la photo) il est très performant également et il est très rare qu’il perde sa cible. Je n’ai pas essayé de shooter des courses de motos ou des oiseaux en vol ceci-dit. 

      Par contre, en vidéo, l’AF automatique est une catastrophe. Tout simplement inutilisable, tellement il décroche souvent. L’AF cherche sans arrêt sa cible, même si ça ne bouge quasiment pas. Horrible. Mieux vaut utiliser l’AF manuel avec Focus Peaking. C’est de toute façon de cette manière que la plupart des vidéastes utilisent leur boîtier.

       

      LA MONTEE EN ISO

      Absolument rien à redire à ce sujet. On peut aisément dépasser les 6000 isos sans avoir peur du bruit. Les quelques photos un peu bruitées seront très facilement rattrapables sous Lightroom. Et il est bien connu qu’il faut toujours mieux monter les isos pour avoir une bonne exposition dès la prise de vue, (quitte à dépasser les 12000) plutôt que ne pas vouloir monter trop haut, et se dire qu’on rattrapera la luminosité ça au post traitement. C’est ainsi que la photo sera bourrée de bruits numériques.

       

      BALANCE DES BLANCS

      J’utilise quasiment tout le temps la bdb automatique tellement elle fonctionne bien. Elle est nettement bien plus performante que sur le D4 qui était pour moi atroce. Même si les images tirent toujours un peu sur les teintes jaune/vert, ce n’est plus du tout la même chose que D4D750, ou D5. Les teintes de peau sont fidèles, la gestion des températures de couleurs quasi tout le temps dans le vrai. Parfois dans des conditions très difficiles comme dans les églises avec des éclairages complètement différents, la bdb aura du mal, c’est le moment où je passe en manuel et choisi moi-même la température Kelvin. Avec cet écran, c’est un vrai jeu d’enfant.

      Voilà pour les principales caractéristiques du NIKON D850. Il serait impossible de faire le tour de toutes les fonctionnalités du boîtier dans le détail tellement il y en a. Mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser en commentaire de cet article.

       

      QUALITE DES PHOTOS

      C’est quand même ce qui nous intéresse le plus au final. Les images produites par le D850 sont dans la lignée des autres boîtiers Nikon. Vraiment d’une excellente qualité globale (pourvu que vous ayez les bons objectifs évidemment), et surtout des teintes de peau bien plus fidèles de mon point de vue que le D4. Je redécouvre mes objectifs fixes qui sont parfaitement exploités par le D850. Le piqué de l’image est incroyable !

       

      Le nikon d850 en mariage LAURA-ET-LUDOVIC-MARIAGE-638 Le nikon d850 en mariage MELANIE-ET-ALEXANDRE-ENGAGEMENT-61 Le nikon d850 en mariage LAURA-ET-LUDOVIC-MARIAGE-99 Le nikon d850 en mariage manoir-de-kerouzien-photographe-bretagne-stephane-leludec-83 Le nikon d850 en mariage manoir-de-kerouzien-photographe-bretagne-stephane-leludec-111 Le nikon d850 en mariage mariage-manoir-de-la-mare-rennes-bretagne-10

       

      TARIF ET CONCLUSION

      Faut-il acheter ce boîtier ? Il n’y a pas de réponse précise bien évidemment. Si vous êtes photographe professionnel, et que vous voulez du matériel très haut de gamme et très qualitatif à (presque) tous les points de vues, alors oui, le D850 est un excellent choix. Il y a d’ailleurs longtemps que Nikon n’avait pas sorti de boîtiers pro aussi aboutis et performants. Si vous faîtes quelques photos par-ci par-là en vacances, ou que vous n’avez pas besoin d’un boîtier aussi “tout-terrain”, je ne suis pas sûr que ce soit judicieux de choisir le nikon d850. Car, le problème, c’est bien sûr le prix ! Entre 3200€ et 3500€ la bête, on y réfléchi à plusieurs fois. Surtout qu’il vous faudra certainement changer aussi vos cartes mémoires.

       

      Note : Mes deux boîtiers avaient un problème à l’utilisation. De temps en temps, tout se bloquait. Impossible de prendre une photo, de faire le point, etc. Complètement variable dans la durée ou le moment, (plusieurs fois ça a duré un petite dizaine de secondes tout de même) c’était évidemment très embêtant avec le risque de louper des moments décisifs ! J’avais également un des boîtier où le focus peaking ne fonctionnait pas. J’ai donc attendu les derniers firmware qui ont résolu tous ces problèmes !
      SHARE