La retouche photo de mariage

Le traitement des photos de mariage est (quasi) la dernière étape de la prestation du photographe. C'est le traitement final qui va véritablement sublimer le reportage, et faire ressortir le style du photographe, au-delà des prises de vues techniques, de cadrages, de compositions, de gestion de la lumière. Si avoir une bonne maîtrise de la retouche, peut potentiellement "sauver" un reportage avec des prises de vues moyennes, elle peut au contraire totalement desservir un reportage qui ne serait pas trop mauvais avec des mauvaises retouches. Avec l'expérience, on sait immédiatement ce que l'on veut faire ressortir, et surtout, comment y parvenir.

Quand on débute, c'est un peu le carnaval de la retouche. On bidouille tous les curseurs des logiciels sans réellement savoir à quoi ça correspond. Et même si aujourd'hui, la prise en main est grandement facilitée par l'ajout de "presets clé en main" qu'on applique aux photos en deux clics, (un peu comme un filtre Instagram), quand on veut vraiment aller dans les détails, et avoir quelque chose de parfait, il faut y passer des heures, des mois, des années pour réellement maîtriser le traitement d'image.

Pour ma part, je porte une attention toute particulière aux teintes de peau, aux couleurs, aux lignes d'horizon, aux perspectives (la déformation de mon job de photographe d'architecture sans doute), et surtout, à quelque chose qu'il est assez difficile d'obtenir, c'est l'homogénéité sur le reportage complet ! De mon point de vue, il faut donc doser tout ça avec parcimonie, pour ne pas tomber dans des traitements extrêmes, sans pour autant livrer des images trop plates. C'est vrai que les photos très retouchées ont un effet "Wow", mais pour combien de temps ?

Voici donc quelques exemples de mes différents traitements, en fonction de la situation, de la lumière et de l'ambiance générale.

Pour commencer, voici quelques traitements de base, très simples, juste pour mettre un peu de punch à la photo, redresser la ligne d'horizon, ou un léger recadrage.